Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement

MPANDA : L’Administration locale apprécie les réalisations de la CAPAD

Il est 11h au bureau de la commune MPANDA en province de BUBANZA et le soleil se trouve au zénith. La plaine de l’IMBO, l’une des zones d’action de la CAPAD, est la principale zone de la production du Riz.

Au bureau de la commune se trouve un groupe de personnes qui viennent présenter à l’Administration locale et à la DPAE les réalisations phares de leurs organisations. Parmi eux, Monsieur Jean Claude MBARUSHIMANA, Chargé des programmes agricoles et communautaires dans la région Ouest, représente la CAPAD. D’autres personnes représentent respectivement l’ONG CORD qui appui le groupe des BATWA et un représentant de la coopérative des producteurs du Sorgho.

Selon Monsieur MBARUSIMANA, l’objectif de cette visite de terrain est de présenter certaines grandes réalisations de la CAPAD au niveau de cette commune, faire savoir à l’Administration locale et à la DPAE le pas déjà franchi par la CAPAD. Il ajoute : « c’est également une opportunité d’échanges d’expériences entre les intervenants de cette commune ».

Coopérative TERIMBERE

Cette coopérative a été créée en 2011 et compte actuellement 150 membres actifs dont 84 femmes et 64 hommes. NIYONIZIGIYE Floride raconte : « les cultures principales de notre coopérative sont le Riz et le Maïs. La CAPAD nous appui dans différents domaines. Nous avons bénéficiés des formations sur les thèmes variés entre autres : les nouvelles techniques culturales basées sur l gestion intégrée de la fertilité du sol, vente groupé (repiquage en ligne et utilisation des engrais et fumure), structuration des groupements, élaboration des plans d’affaires, etc. au niveau de l’accès au crédit, la CAPAD nous a mis en relation avec les institutions financières surtout le CECM et la CAPAD se porte garant ».

La CAPAD a également mis en place un système de la chaine de solidarité caprine pour faciliter l’accès à la fumure organique dans les ménages. Un agronome de terrain appui régulièrement les membres de la coopérative et il est payé par la CAPAD pour ses services.

Impact

Un membre de la coopérative témoigne son augmentation de la production tout en remerciant l’appui de la CAPAD : « avant je faisais le repiquage n’importe comment, je ne récoltais que peu. Aujourd’hui, toute ma vie a changé. Avant sur un ha je récoltais seulement 4.5 tonnes mais avec les formations et appui de la CAPAD j’ai appris le repiquage en ligne, l’utilisation et mélange des fertilisants et le sarclage. Et aujourd’hui je récolte 7.5 tonnes de riz sur un ha, c’est une meilleure production que j’ai jamais eu ».

Accès au crédit

HABONIMANA Séraphine, membre de la coopérative TERIMBERE, explique très fièrement l’appui de la CAPAD au niveau du crédit agricole : « le problème d’accès au crédit est résolu grâce la CAPAD. Aujourd’hui on peut accéder au crédit avec deux systèmes. Celui du warrantage qui consiste à mettre la production dans un hangar en attendant que le prix monte au marché. La CAPAD nous a mis en connexion avec les institutions financières. Ces dernières nous donnent 60% de la valeur de la production et cette somme contribue aux dépenses de premières nécessités dans les ménages. Et celui de la caution solidaire. La CAPAD nous a également donné des formations sur l’éducation financière et dédit mutuelle au niveau de notre coopérative. »

Monsieur MBARUSHIMANA a fait savoir que la CAPAD appui ces producteurs au niveau de l’accès au marché. « CAPAD a trouvé un accord avec le PAM. Le riz et le maïs produits par cette coopérative sont vendus au PAM, donc la question d’accéder au marché pour écouler leur production, aussi grande soit elle, est résolue », a-t-il déclaré.

Champ de riz

Au cours de cette visite nous avons eu l’occasion d’aller voir le champ de riz d’un producteur leader, Monsieur NDEREYIMANA Joseph. Il raconte : « avec la formation sur les nouvelles techniques, l’utilisation des fertilisants que la CAPAD nous a donné, ma production est augmentée d’une manière plus satisfaisante. Avant j’utilisais, sur un ha, 100 voire même 120 Kg de semences du riz, mais aujourd’hui je n’utilise que 30 kg sur un ha avec le repiquage en ligne et un espacement entre les plants de 20 cm sur 20 cm. J’ai pu augmenter mes revenus avec la production de 7 tonnes 375kg par ha ». Le Directeur de la DPAE BUBANZA se dit satisfait et impressionné par les réalisations de la CAPAD. « Si les autres organisations paysannes travaillaient comme la CAPAD il n’y aurait plus de la famine dans notre pays. CAPAD appui les producteurs tout au long de la chaine de valeur y compris l’accès au marché, c’est très important que les producteurs augmentent la production et les revenus pour l’auto-développement. Personnellement, j’apprécie beaucoup ses actions et je demande à la CAPAD de continuer vers l’avant pour le développement du monde rural. La DPAE est à ses côtés ».

Madame NIBIZI Angéline, Administrateur de la commune MPANDA remercie la CAPAD pour ses actions dans sa commune. « Cette organisation a fait un grand travail. Les producteurs ont bénéficiés de plusieurs formations et cela leur permettra d’augmenter la production et réduire la pauvreté. Je suis fière que la CAPAD intervienne dans ma commune. Je demande à ces producteurs de bien vouloir former les autres afin que ces nouvelles techniques soient connues par tous les producteurs de la commune en particulier et dans la plaine de l’IMBO en général ». Faut-il noter que cette visite a été organisée en date du 18 Mars 2015.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Partenaires  Suivre la vie du site Partenaires locaux et régionaux   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.6 + AHUNTSIC

Q. Rohero II, Rue KUNKIKO, n°27, Bujumbura B.P 24 | Tél.(+257) 22 21 79 02 – (+257) 79 952 176
e-mail : capad_shirukubute@yahoo.fr

Soutenu par la DGD (Belgique) :