Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement

Programmes d’activités

 Intensification agricole

Intensification agricole pour augmenter les revenus des ménages agricoles : Promotion et développement des filières agricoles porteuses à travers les coopératives de production (Pomme de terre, Manioc, Riz, Maïs, Cultures Maraîchères et Arachide. A travers ce programme, nous mettons en avant le renforcement des capacités des producteurs agricoles par des formations sur des thèmes variés et la mise à disposition des fiches techniques en langue locale comme aide mémoire.

Des missions de suivi des activités et d’encadrement sont organisées pour accompagner les producteurs à la bonne exploitation de leurs terres. Les producteurs sont sensibilisés sur l’adoption de bonnes pratiques culturales dont le semis en lignes.

la valorisation de la fumure organique, la stabulation permanente du bétail pour récupérer beaucoup de fumier, le traçage des courbes de niveau et les herbes fixatrices, etc. L’encadrement des producteurs pilotes et la démonstration des techniques à l’aide des champs écoles est l’une des stratégies pratiquées par la CAPAD pour dupliquer les bonnes pratiques.

 Implication des femmes dans le développement agricole

Intégration du genre en milieu de travail et dans les programmes

Le développement nécessite la contribution de tout le monde, c’est pourquoi CAPAD intègre la femme à tous les niveaux dans tout le processus de planification et dans les organes de prise de décision. L’adoption d’un document de politique genre de la CAPAD est venue éveiller les femmes pour se faire élire à tous les niveaux et avoir les mêmes chances que les hommes. Dans tous les programmes de la CAPAD, on doit veiller à ce que les femmes soient représentées d’une manière satisfaisante.

La CAPAD associe la femme dans toute la démarche de programmation, de suivi et d’évaluation. La CAPAD reconnaît que c’est la femme burundaise qui tient principalement le ménage : travail des champs, travaux de cuisine, éducation des enfants. Par les effets de la guerre civile que nous venons de traverser, c’est également la femme qui en est la première victime : souvent veuve car le mari, soit a été tué, soit est allé au front. Elle se retrouve seule à gérer le ménage.

Les femmes représentent au sein de la CAPAD plus de 70% des membres, tous les organes comprennent des femmes, non seulement en tant que personnes élues, mais également en tant que représentantes des femmes. Grâce à sa politique « Genre », il est prévu dans tous les textes que les femmes disposent de la moitié des places dans les différents organes de décision.

 Lobbying et plaidoyer

La CAPAD est au service des producteurs burundais, c’est pourquoi elle milite toujours à la défense des droits des petits producteurs. Elle réalise des études d’analyse des programmes et politiques agricoles nationales pour informer aux producteurs leurs contenus et plaider au gouvernement d’intégrer les représentants des producteurs et la prise en compte de leurs besoins réels au moment de la planification.

  Lutte contre le VIH/SIDA

L’intégration transversale de la lutte contre le VIH/SIDA en milieu de travail et dans les programmes :

D’aucuns pensent que le VIH/SIDA menace uniquement les villes et ignorent que ce fléau fait rage dans le milieu rurale. La CAPAD dispose d’une politique de lutte contre le VIH/SIDA en milieu de travail et dans les programmes. On sensibilise les producteurs à se protéger contre ce fléau et ceux qui ont déjà attrapé la maladie d’adopter un comportement responsable. On fournit des modules, du matériel IEC et des livrets qui donnent des informations nécessaires à la population pour lutter contre cette maladie.

 Autofinancement du monde rural

Les Mutuelles de Solidarité (MUSO)

Ce programme consiste à mettre en place des caisses physiques qui servent aux gens regroupés dans de petits groupes homogènes, à pouvoir conserver leurs cotisations et octroyer facilement les crédits entre les membres à des taux d’intérêts relativement bas. Ce sont deux caisses, l’une rouge et l’autre verte, et chaque couleur aide les paysans mêmes les analphabètes de distinguer le rôle de chaque caisse par la distinction des couleurs.

La CAPAD fournit des outils adaptés en langue locale pour la bonne gestion. Les caisses disposent de deux cadenas et celui qui conserve les clés n’est pas le même qui conserve les caisses. Les caisses s’ouvrent en Assemblée Générale, le jour même de donner les cotisations, de remboursement des crédits et d’octroi de nouveaux crédits. Ces MUSO offrent aux adhérents une éducation à l’épargne, au crédit et au remboursement. Ça favorise efficacement une cohésion sociale et une stabilité entre les membres.

Le Warrantage

Les banques et les IMF burundaises n’octroient pas facilement des crédits agricoles car elles considèrent le secteur agricole comme secteur à risques. Les producteurs burundais ne parviennent pas à remplir les conditions exigées comme le titre de propriété, les hypothèques, etc. Le système de warrantage consiste à hypothéquer la production agricole dans un hangar convenu entre une IMF et les producteurs contre un crédit qui est remboursé à la vente. La CAPAD assure la facilitation entre les producteurs et les institutions de microfinance pendant les négociations du crédit et du contrat qui lie les deux.

Le chargé des finances rurales au sein de la CAPAD accompagne les producteurs depuis le stockage jusqu’au moment propice pour la commercialisation, c’est-à-dire quand les prix sont meilleurs sur les marchés. Ce système permet aux producteurs d’échapper facilement aux crédits usuriers des commerçants qui spéculent énormément sur la production agricole de la population rurale qui, normalement est dans le besoin de l’argent pendant la période de la récolte.

 La paix

Le programme de la paix est incontournable dans un pays comme le Burundi qui a été secoué par une guerre civile pendant plus de 12 ans. L’éducation à la paix est une étape fondamentale dans tout programme communautaire. Au Burundi, il y a beaucoup de parties politiques et nous savons que nos membres appartiennent dans des parties politiques différentes. Le pays approche les élections, et la vision de la CAPAD à travers ce programme consiste à sensibiliser la population à maintenir la paix avant, pendant et après les élections. Il s’agit de mobiliser nos membres pour la mise en place d’un mouvement paysan fort et qui favorise la paix.

 Développement des Pôles d’Entreprises Agricoles

Ce programme consiste à mettre en place des chaînes de valeurs pour les cultures potentielles développées par les producteurs membres de la CAPAD. Le travail en synergie entre les acteurs à différents niveaux qui interviennent dans une filière donnée constitue son développement.

La CAPAD assure la facilitation dans la mise en relation entre les producteurs, les commerçants, les IMF et les vendeurs d’intrants. Le Développement des Pôles d’Entreprises Agricoles est le moyen le plus sûr pour développer tous les maillots d’une filière

La CAPAD dispose d’un plan stratégique triennal (2010-2012) qui inclut tous ces programmes dont l’objectif global est de contribuer à la réduction de la pauvreté par le développement d’une agriculture durable. Spécifiquement, il s’agira de promouvoir un mouvement paysan fort capable d’influencer les politiques publiques et l’augmentation des revenus des membres des coopératives à travers la professionnalisation de l’agriculture et de l’élevage qui est sensible aux changements climatiques.


Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La CAPAD  Suivre la vie du site L’organisation   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.6 + AHUNTSIC

Q. Rohero II, Rue KUNKIKO, n°27, Bujumbura B.P 24 | Tél.(+257) 22 21 79 02 – (+257) 79 952 176
e-mail : capad_shirukubute@yahoo.fr

Soutenu par la DGD (Belgique) :