Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement

COLLABORATION CAPAD-IFDC

 Historique

Le partenariat avec le projet CATALIST a commencé en 2007 avec un programme d’intensification du riz dans la province de Kirundo. Par la suite, le partenariat s’est développé en étendant les activités dans la plaine de l’Imbo sur le warrantage (depuis avril 2009), et sur la facilitation, depuis sept 2009, des chaînes de valeur sur le riz dans le nord du pays dans la province de Kirundo et dans la plaine de l’Imbo centre dans les communes de la Mairie de Bujumbura, de la province de Bujumbura et de Bubanza.

 Facilitation des CDV

Dans la plupart des cas, il existe un grand potentiel dans les chaines de valeurs sur le riz mais il faut souligner le manque de coordination entre les divers acteurs de la chaîne. Le plus souvent, ce manque de coordination provient de l’absence de la circulation des informations entre les acteurs et un haut niveau de méfiance. Les acteurs traitent entre eux, mais ces transactions sont davantage considérées comme des relations créées dans le cadre des marchés au comptant plutôt que comme des relations durables.

Selon le cours du marché, les deux parties connaissent des pertes : l’un des acteurs peut perdre plus que l’autre au cours d’une année, mais la configuration change au cours de l’année suivante. L’accent est placé sur le gain rapide et souvent sur les prix.

L’information, considérée comme une arme dans cette lutte au sein de la chaîne, ne se partage pas. Toutefois, l’absence d’information produit également des incohérences en termes de qualité des produits et des normes de fabrication, résultant en des pertes dans les deux camps.

Les acteurs se gardent d’investir en faveur de leurs vis-à-vis et cette situation débouche sur la faiblesse de l’un des acteurs. Par conséquent, la chaîne connaît des blocages qui affectent les autres acteurs de la chaîne. Comme résultat de la facilitation, on assiste à une naissance des pôles d’entreprises agricoles (PEA) à l’intérieur desquelles on trouve divers maillons de la chaînes de valeur .

Actuellement les activités du projet CATALIST dans la plaine de la Rusizi visent à réduire les goulots d’étranglement relevés chez les acteurs globalement et à différents niveaux.

 Les contraintes majeures :

- Les riziculteurs présentent des faibles compétences dans les techniques d’intensification culturales inadéquates ;
- Les difficultés d’accès aux intrants (qualité, prix et quantité) ; Les difficultés d’accès aux services financiers adaptés au contexte local de la riziculture ;
- Le niveau d’organisation et d’appropriation des producteurs est très bas.

Dans la plaine de l’Imbo, principale zone de production rizicole de notre pays, le coût de production est relativement élevé par rapport aux coûts de production de la sous régions : 297 Frbu au Burundi, équivalent de 111 Frbu au Rwanda et 137 Frbu en Tanzanie.

 Techniques introduites :

De nouvelles techniques ont été introduites par le projet CATALIST visant à réduire le coût de production :

- Utilisation des supergranules (Méthode UDP ) où les premiers résultats réalisés ont fait que des quantités égale à 26,5% pour l’urée et 12% pour le DAP ont été diminuée de la quantité utilisé pour le DAP et le rendement a augmenté de 33% chez les producteurs ayant utilisés la technique.

La technique fait rappel au semis en ligne et ce dernier réduit sensiblement la quantité de semences utilisées par le producteur (30Kg à l’ha au lieu de 120 Kg utilisé précédemment).

- L’introduction de la mécanisation intermédiaire avec les motoculteurs. Dans la plaine de l’Imbo, la culture demande au moins trois interventions à la houe (1er labour (Kugadika), 2ème labour = émiettement (Kuvyura), 3ème labour = Nivellement) voir même quatre s’il arrive qu’on fait l’émiettage deux fois selon le terrain.

Cette technique est à la première phase d’essai et les producteurs qui ont utilisé le motoculteur ont gagné au moins un labour.


Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Cultures & Elevage  Suivre la vie du site Cultures   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.6 + AHUNTSIC

Q. Rohero II, Rue KUNKIKO, n°27, Bujumbura B.P 24 | Tél.(+257) 22 21 79 02 – (+257) 79 952 176
e-mail : capad_shirukubute@yahoo.fr

Soutenu par la DGD (Belgique) :